Châtiment du mort en attente à l’hôpital

Sheikh Salih Bin Fawzan Bin ‘Abdillah Al Fawzan

Question : Qu’Allah vous accorde Sa Bienveillance, le questionneur demande:

Celui qui retarde l’enterrement durant une longue période, par exemple le corps est conservé à l’hôpital pour diverses raisons (autopsie tel que le crime…), est-ce que les anges Mounkar et Nakir vont descendre pour cette personne?

Et sera-t-il châtié du châtiment prévu de la tombe?

Réponse : Ceci fait partie des choses de l’au-delà.

Nous ne devons pas y entrer, nous y croyons.

Et le mort, parmi les choses qu’il devra faire face, il y aura le châtiment de la tombe, qu’il soit enterré ou non.

De ce qui est dit, qu’il soit sous la mer, ou enterré sous terre, ou qu’il a été mangé par un fauve ou un rapace, ou crucifié sur des planches, alors Allah est capable de lui faire susciter le châtiment ou le bienfait, et capable de lui envoyer les 2 anges et qu’ils lui questionnent, quoiqu’il se passe.

Source: sharh mandhouma al hayia ibn abi daoud as sijistani, cassette n°6 vers 1h03

“Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. Qu’un bien les atteigne, ils disent: «C’est de la part d’Allah.» Qu’un mal les atteigne, ils disent: «C’est dû à toi (Muḥammad).» Dis: «Tout est d’Allah.» Mais qu’ont-ils ces gens, à ne comprendre presque aucune parole?” {sourate les femmes 4 verset 78 }

Abû Sa’ïd relate que le Prophète (qu’Allah le bénisse et le salue) a raconté :

“Un homme, parmi ceux qui étaient avant vous, Allah lui avait donné des biens matériels et des enfants. Lorsqu’il fut à l’agonie, il dit à ses fils :

“Quel père ai-je été pour vous ?

– Le meilleur que puisse être un père, dirent-ils.

– (Ce père) n’a amassé auprès de Allah aucun bien ; et si Allah obtient capacité sur lui (wa in yaqdir illâhu ‘alayhi), Il le châtiera / s’il arrive auprès d’Allah (in yaqdam ‘ala-llâhi), Celui-ci le châtiera. Aussi, lorsque je serai mort, brûlez-moi. Lorsque je serai devenu comme charbon, réduisez-moi en poussière. Puis lorsqu’il y aura un jour venteux éparpillez-moi dans la mer.”

Il prit leur engagement.

Ils firent ainsi, puis éparpillèrent ses (cendres) un jour de vent.

Allah lui dit : “Sois !”, et voilà qu’il est homme debout.

Allah (lui) dit : “Mon serviteur, qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce que tu as fait [cette demande à tes fils de brûler ton corps et d’éparpiller tes cendres] ?

– La crainte de Toi” répondit-il.

Ce qu’Allah lui fit fut qu’Il lui fit miséricorde au moment de cette (réponse).”

(Rapporté par Al-Bukhari et Mouslim)

Source : Tiré de minhaj sunna

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Avoir son Testament

Pour télécharger le modèle d’un testament : Cliquez ici Al Ifta Question : Quel est l’avis religieux concernant…
Lire la suite
Lire la suite

Fléchir devant la mort

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih Nombreux sont ceux qui fléchissent devant la mort. Certains, ébranlés dès…
Lire la suite
Lire la suite

Souhaiter la mort

Comité permanent [des savants] de l’Ifta Question : Ma mère, gravement malade, était dans le coma à l’hôpital,…
Lire la suite
Lire la suite

Mourir un vendredi

Sheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine Sheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz Question : Y-a-t-il une récompense pour celui…
Lire la suite