Le jeûne de la femme qui doute de son état de pureté post-menstrues

Sheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine

Question : Une femme a accompli le jeûne alors qu’elle doutait de son état de pureté post-menstrues.

Puis lorsqu’elle se réveilla, il s’avéra qu’elle était en effet purifiée.

L’intention de son jeûne était-elle nouée alors qu’elle n’était pas certaine de son état de pureté ?

Réponse : Concernant la femme évoquée, l’intention de son jeûne n’est pas nouée, et il lui incombe de rattraper ce jour.

Et ce, car la base est que les menstrues subsistent : en entamant le jeûne tout en étant incertaine de son état de pureté, revient à entamer l’adoration en doutant sur la condition de sa validité.

Et cela empêche de nouer l’intention de cette adoration.

(il s’agit d’une lettre, les formules de politesse et invocations n’ont volontairement pas été traduites)

Source : Madjmou3 Al-Fatâwâ 107/19
Publié par 3ilmchar3i.net

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Le hammam

Sheikh Al-Albani Umm al-Dardâ rapporte : “En sortant du bain public (hammâm), le Messager d’Allâh (sala-LLâhou ‘alaïhi wa…
Lire la suite