Personne n’échappera à la compression de la tombe, personne !

Sheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany
Sheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine

Questionneur : Il a dit dans le musnad…

Le hadith de Hudhaifah qui a dit :

“Nous étions avec le Prophète d’Allah صلى الله عليه وسلم lors des funérailles et lorsque nous sommes arrivés à la tombe, il s’assit sur ses deux tibias et a commencé à la regarder et dit ensuite :
Le croyant est compressé dedans une fois de telle sorte que ses “hamaa’il – حمائل” soient écrasées, et le mécréant est couvert de feu.”

Il dit que les hamaa’il sont les veines des testicules.

Que veut dire : “…Les veines des testicules sont écrasées…” ?

Réponse de Cheikh Al-Albany: C’est une expression pour montrer la sévérité du châtiment.

(Note du traducteur : Le compilateur du livre dit : “Ses côtes sont écrasées à tel point qu’elle touche ses testicules”.)

Questionneur : C’est-à-dire, le croyant sera compressé jusqu’à quel point ?

Réponse : Et ses côtes se chevaucheront, nul ne lui échappera, même pas Sa’ad Ibn Mu’aadh comme il l’a dit dans certains hadiths authentiques.

Questionneur : C’est-à-dire qu’il ressentira de la douleur de ce compressement ?

Réponse : … Sans aucun doute.

Lorsque les côtes se chevauchent, alors c’est une douleur intense, mais elle ne persiste pas.

Une compression puis tout retourne à son état naturel, si il était une personne vertueuse alors (il sera dans l’état d’une personne vertueuse).

Et si il était une personne mauvaise alors (il sera dans l’état d’une) personne mauvaise comme nous venons juste de l’expliquer, qu’une fenêtre est ouverte dans la tombe de la personne décédée.

Questionneur : C’est-à-dire la compression, il n’y a pas moyen d’y échapper ?

Réponse : On ne peut y échapper.

Questionneur : Celle-ci est sévère (la compression).

Réponse : Allahou Al-mousta’an, Lâ ilaha ilâ Allah.

Sheikh Otheymine a dit dans Liqa’at Al Bab Al Maftouh n°161 question 17:

« Le resserrement de la tombe pour le croyant est un resserrement de miséricorde et de compassion comme la mère qui serre son enfant contre sa poitrine par contre le resserrement du mécréant est un resserrement de châtiment… ».

Le resserrement de la tombe

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:

«Certes la tombe a un resserrement, si quelqu’un devait en être sauvé ou préservé Sa’d Ibn Mouadh en aurait été sauvé».
(Rapporté par Al Baghawi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1695)

D’après Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:

«Celui-ci (1) est celui pour qui le trône a bougé, les portes des cieux se sont ouvertes, 70 000 anges ont assisté à sa janaza (2). Il a certes été serré une fois puis il lui a été donné de l’espace».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°2055 et authentifié l’imam Nawawi dans Al Khoulasa 2/1042 et par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

(1) Il s’agit du compagnon Sa’d Ibn Mouadh (qu’Allah l’agrée).
(2) Cérémonie funéraire.

D’après Abou Ayoub (qu’Allah l’agrée), un enfant a été enterré alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:

« Si quelqu’un devait être sauvé du resserrement de la tombe cet enfant en aurait été sauvé ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2164)

Source : Publié par 3ilmchar3i.net

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Mourir un vendredi

Sheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine Sheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz Question : Y-a-t-il une récompense pour celui…
Lire la suite