Accueillir le mois de Ramadân

Sheikh Al-Fawzan

Question : Qu’est-ce qu’il convient au musulman afin d’accueillir le mois de Ramadân ?

Réponse : Toutes les louanges reviennent de droit à Allah ;
Le mois de Ramadân est une période grandiose qui passe dans la vie du musulman, il incombe au musulman d’accueillir (ce mois) avec réjouissance et bonheur, d’après Sa parole تعالى (dans le sens du verset) :
{Dis : « Ceci provient de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde. Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent. »} (Sourate Younous verset 58).

Le fait que le musulman atteigne le mois de Ramadân est un grand butin.
Et le Prophète صلى الله عليه وسلم annonçait l’arrivée du mois de Ramadân à ses compagnons et leur exposait ses mérites comme (cela est relaté) dans le hadith de Salmân At-Tawîl dans lequel se trouve :
«Que le Prophète صلى الله عليه وسلم a prêché durant le dernier jour de Sha‘bân et a dit :
«Ô vous les gens, un mois grandiose et béni vous a couverts de son ombre, Allah vous en a imposé son jeûne et je vous ai institué comme sounnah de prier pendant ses nuits.

Quiconque s’engage volontairement durant celui-ci en acquérant une qualité parmi les bonnes qualités, est comme celui qui a accompli une obligation en dehors de (Ramadân).

Et celui qui y accompli une obligation est comme celui qui a accompli soixante-dix obligations en dehors de (Ramadân)…».» [1] Dans (ce hadith), le Prophète صلى الله عليه وسلم éclaircit les mérites de ce mois et qu’il convient au musulman de l’accueillir en se préparant à veiller sa nuit par la prière, et sa journée par le jeûne, la lecture du Coran, l’aumône, l’obéissance et la bienfaisance.

Car chaque minute de ce mois est une période grandiose, et le musulman ignore la durée de son existence dans cette vie, et s’il va compléter (tout) ce mois ?
Et s’il le complète, va-t-il se présenter [de nouveau] à lui une autre année ou non ?

Il (Ramadân) est un butin qu’Allah a légué (au musulman), il doit donc s’en réjouir et immerger ce mois, ou ce qui lui en a été facilité de ses journées et de ses nuits, dans l’obéissance à Allah سبحانه وتعالى, multiplier les bonnes actions ainsi que ses causes, peut-être qu’Allah lui inscrira par le biais de ce mois, ce qu’Il a promis aux musulmans.

C’est un mois dont le début est miséricorde, son milieu pardon, et sa fin préservation du Feu. Le musulman s’expose aux souffles (de miséricorde) de son Seigneur pendant ces grandioses journées.

Source : Tiré du site de Sheikh Al-Fawzan

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Les soins

Sheikh Mouqbil ibn Hâdi Al Wâdi’i Question : Est-ce que se soigner est une obligation ? Réponse :…
Lire la suite