Fraternité en l’humanité ?

Sheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine

Question : Quand j’invite des non-musulmans à l’islam, je constate que je les appelle parfois “sœur” et “frère” ou je dis “ô frères”, sous-entendant la fraternité humaine.

Je fais cela pour attendrir leurs cœurs et les attirer à écouter ce que je dois dire.

Y a-t-il il y a quelque chose de mal à faire cela ?

Réponse : Il n’y a aucun doute qu’il n’est pas permis d’appeler les non-musulmans “frères” parce qu’Allah, gloire à Lui, le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

« Les croyants ne sont que des frères » [Al-Hujarat :10]

La fraternité, donc, est dans la foi.

Cependant, s’il est un frère de lignée, cela est acceptable. Allah, gloire à Lui, le Très-Haut dit (traductions rapprochées) :

« Et (Nous avons envoyé) à Aad, leur frère Hud » [ Hud :50]

« Et (Nous avons envoyé) au Madyan, leur frère Chuaïb » [Hud :84]

Et d’autres versets similaires .

C’est acceptable quand il y a un rapport fraternel par la lignée.

Cependant, il n’est pas votre frère dans la religion.

Allah, le Très-Haut, a dit à Nuh, concernant son fils (traduction rapprochée) :

« ô Noé, il n’est pas de ta famille » [Hud :46]

Cependant, il est possible de trouver une voie autour de cela.

Il ne doit pas dire, “ô mon frère”, mais plutôt il doit dire, “ô frère”, entendant par cela, qu’il est le frère de quiconque est son frère, dans la religion ou dans la lignée.

De cette façon, il peut l’attirer et attendrir son cœur sans lui attribuer une quelconque fraternité.

L’insinuation ou l’allusion est une voie en dehors du mensonge.

Article tiré du site assalafi.com
Source : Al-Aqalliyat ul-Muslima, p.75, Fatwa n° 15.
Tiré de salafs.com

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Le pourboire

Sheikh Mohammad Ibn ‘Omar Ibn Sâlim Bâzmoul Les louanges reviennent à Allah, que les éloges et le salut…
Lire la suite