Demandons à Allah l’affermissement au moment de la mort

Sheikh Said Raslan

Tu crois au jour dernier, c’est-à-dire que tu crois que tu vas mourir.

Nous savons tous que nous allons mourir, c’est une réalité qu’aucun être vivant ne peut contredire.

Nous savons tous que nous allons mourir mais qui oeuvre dans les bonnes actions comme s’il allait mourir ?

Nous savons tous que nous allons mourir, œuvrons nous donc comme celui qui va mourir ?

Nous, nous agissons comme celui qui pense s’éterniser sur terre !

Alors que la mort relève de l’inconnaissable et qu’elle viendra soudainement.

Seul Allâh, celui qui l’a destiné ainsi que son heure et son endroit, sait quand elle va venir car nulle âme ne sait ce qu’elle acquerra demain, et nulle âme ne sait dans quelle terre elle mourra.

Cela relève de l’inconnaissable et personne ne connaît cela, il n’y a qu’Allâh seul qui sait, et si la personne sait qu’elle va mourir ; elle est dans la certitude qu’elle va mourir, il se peut que la mort vienne maintenant et si la mort vient, alors que je me trouve sur la désobéissance, cela est une chose dangereuse, car les gens seront ressuscités dans l’apparence sur laquelle ils sont morts; s’ils étaient pieux ou mauvais.

Et c’est pour cela que les pieux avaient peur de la mauvaise fin, car certes l’un d’entre vous accomplit les actes des gens du paradis jusqu’à ce qu’il ne reste entre lui et le paradis qu’une coudée, le destin le rattrape et voilà qu’il accomplit les actes des gens de l’enfer et entre donc en enfer.

Il se peut que la personne accomplisse les actes des gens du paradis pendant 60 ou 70 ans et qu’on lui scelle sa fin de vie par une mauvaise fin, nous demandons à Allâh la préservation et le salut.

La personne se doit de craindre d’avoir une mauvaise fin, car personne parmi les humains n’a de contrat provenant d’Allâh qui indiquerait que la personne mourra musulmane.

Il se peut que la personne meure mécréante; en effet, tu vois parfois ce qui y ressemble, celui qui tombe malade d’une dure et douloureuse maladie comme les différents types de cancer, je demande à Allâh qu’Il nous accorde la préservation, plus particulièrement lorsque le cancer atteint le foie également le pancréas, certes sa douleur est insupportable.

Et lorsque cette douleur vient, il se peut qu’il s’oppose à Allâh تبارك وتعالى et meurt donc en étant mécréant, il se peut qu’on lui demande de dire au moment de la mort : “lâ ilaha ila Allâh” et qu’il y mécroit et sort donc (de ce bas-monde) sur autre que la religion de l’islam, nous demandons donc à Allâh l’affermissement au moment de la mort.

Ils (les salafs) invoquaient Allâh par cette invocation bénie : “Ô Allâh, nous te demandons l’affermissement au moment de la mort”, car la mort a des affres et lors de l’agonie, la personne est dans une situation épouvantable.

Et personne parmi ceux qui l’entoure ne pourra alléger une quelconque part de ses supplices, plutôt ils ne peuvent même pas ressentir le mal qui le touche, il sera seul à souffrir.

Tu souffriras seul au moment de la mort !

Celui que tu aimes le plus ainsi que le plus proche de toi ne pourra rien porter de ton fardeau, même s’il pleure auprès de toi et qu’il lave tes pieds par ses pleurs et ses larmes, il ne pourra rien faire en ta faveur et tu rencontreras Allâh seul.

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

La tombe du musulman

Sheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz Question : Est-il autorisé de poser un morceau de fer (hadîdah) ou…
Lire la suite
Lire la suite

Les condoléances

Sheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany Il est recommandé de présenter ses condoléances à la famille du défunt en disant…
Lire la suite