La salat sur le mort qui ne faisait pas la prière

Sheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine

Question : Quelle est la règle de la Salât sur le mort qui ne faisait pas la prière ou duquel on a des doutes qu’il ne faisait pas la prière ?

Son tuteur doit-il le présenter à la Salât ?

Réponse : Si nous savons que le mort était une personne qui ne faisait pas la Salât, il n’est pas permis de faire la Salât sur lui et sa famille ne doit pas le présenter à la mosquée pour la Salât funèbre, car il est un mécréant qui abandonne l’Islam.

Dans ce cas, il faut creuser une fosse en dehors du cimetière où il est jeté sans Salât et sans respect.

Le jour de la Résurrection, cette personne sera ressuscitée avec le Pharaon, Hâmân, Qâroun et Oubayy ibn Khalâf.

Quant à celui duquel on ne sait rien ou dont on a des doutes, il faut faire la Salât sur lui, car il est supposé être musulman jusqu’à preuve du contraire.

Si on a des doutes à son sujet, il n’y a pas de mal à faire une invocation conditionnée et de se contenter de dire :

” Ô Allah ! S’il est un croyant pardonne-lui et sois clément envers lui “.

Le fait de faire une condition dans l’invocation fut rapporté au sujet de ceux qui accusaient leurs femmes d’adultère sans présenter quatre témoins et qui, par conséquent avaient recours à la Molaâna qui consiste à ce que le témoignage de l’un d’eux doit être une quadruple attestation par Allah qu’il est du nombre des véridiques et la cinquième attestation est que la malédiction tombe sur lui s’il est du nombre des menteurs.

Pour l’épouse, à la cinquième attestation dit pour sa part :

” Que la colère d’Allah soit sur elle s’il était du nombre des véridiques “.

Source : Fatâwas sur les piliers de l’Islam – Vol 2

0 Shares:
Vous aimerez aussi ces articles :
Lire la suite

Où veux-tu mourir ?

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti Comme je disais il y a beaucoup de musulmans, parce qu’on leur donne…
Lire la suite